Royaume du Tormont

De Bibliothèque de Volrajh
(Redirigé depuis Tormont)


Royaume du Tormont
{{{Texte_Image}}}
Informations
Forme de l'État Royauté
Roi WIP
Capitale Perchelin
Langue Azhmerien
Religions Déïsme
Katagisme
Démographie
Gentilés Tormien / Tormienne
Population avant cataclysme 1 400 000
Population après cataclysme 490 000
Économie
Type d'économie {{{Economie}}}
Monnaie Dolm
Géographie
Régions Merflet
Huritor
Branval
Lehiron
Villes Cruor
Cori-Vern
Fort du nord
Argorime
Granbourg


Carte

CarteP Tormont.jpg

Territoire

Le Royaume du Tormont possède plusieurs frontières naturelles, cependant la plupart de ses frontières sont ouvertes et n’offrent aucun obstacle vers les nations voisines. Toutes ses ouvertures demandent au Royaume du Tormont une importante armée pour se protéger des envahisseurs, bien qu'autrefois le royaume était bien plus grand. Non seulement le grand duché d’Arkol faisant partie du territoire Tormien, mais aussi une partie du Royaume d’Asdrubal. Les nombreuses batailles perdues à l’est firent reculer la frontière jusqu'à son emplacement d'aujourd'hui. Et la séparation avec le Grand duché d’Arkol fit réduire encore davantage la grandeur du Royaume.

Partagé entre un climat assez clément au sud et froid au nord, le Royaume du Tormont possède une flore et faune très diverse. Les montagnes sont remplies de mines qui recèlent de nombreuses pierres précieuses et minerai. Une partie de ces joyaux est vendu aux hyonites en échange d’armes. La plus grande partie du Royaume est faite de plaine, valons dans lesquelles se parsèment quelques collines. Ces terres fertiles permettent une agriculture florissante qui est une des principales raison de sa prospérité durable.

Les villes hyonites se situent dans les montages à l’est, proche de la frontière Djamurrienne, elles ne posent aucun soucis pour le Royaume du Tormont car l’armement avancé des hyonites leur permet de résister à la grande puissance militaire du Lohikarme et aux attaques venant du Sarnaï.

Au centre de ce territoire se trouve la capitale de Perchelin, un bastion construit sur un mont au milieu d’une plaine marécageuse. La ville de Perchelin possède une architecture unique qui est célèbre à travers les royaumes.

Tormont-Perchelin.png

Lois et Organisation politique

Autrefois, le royaume du Tormont et le grand duché D’Arkol ne formaient qu’un. Mais la population de l’ouest était profondément peuplé d'humains alors que celle de l’est était ouvertes aux autres races. C’est lorsque le jalka Tobias prit le pouvoir qu’une guerre éclata entre le nord et le sud. La guerre dura pendant quelques décennies, aucune faction réussi à dominer et les effort de guerre réduisait considérablement la richesse du Royaume du Tormont. Ainsi, le roi Tobias Kaltyr Lotvar finit par céder l’indépendance au grand duché d’Arkol. De même, la politique du royaume n’est pas essentiellement humaine. Rien dans la loi empêche un être non humain d’accéder aux plus haut échelons. Même si les dirigeant ont toujours été humains, sauf lors de la guerre de libération d’Arkol.

Le dirigeant vit dans le manoir royal, placé sur une presqu'île présente sur le lac de la capitale. On dit du manoir qu’il flotte sur l’eau. Il n’existe qu’un grand pont pour relier le manoir et le reste de la populace. Un nombre important de noble et amis de la noblesse peuvent vivre dans le manoir quand ils y sont invités.


Le roi Tobias est parvenu au pouvoir suite à un hasard de circonstances. En effet la mort brutale de son prédécesseur l’a mis au pouvoir car il était l’unique prétendant légitime au trône, Tobias ayant épousé Alahelle Lotvar pour arranger la famille royale avec la communauté Jalka du royaume et apaiser des tensions. L'ancienne reine enceinte aurait du donné un héritier à Seyr Lotvar dans les mois à venir et ainsi assuré un héritier de sang au royaume. Cependant, l'ancien couple royal fut pris d’une fièvre foudroyante qui mis tout le royaume en deuil mais qui surtout ne laissa comme unique possibilité de suzerain : Tobias Kaltyr. Cette prise de pouvoir d’un Jalka provoquera une forte opposition humaniste qui conduira à la séparation avec Arkol.

Tormont-1.png

Armée

Le Royaume du Tormont possède une armée redoutable par son organisation et ses stratèges plutôt que par son nombre. En effet, la nation développe principalement un artisanat et une agriculture avancée. Le Royaume à su rééquilibrer sa force face au Grand Royaume de Lohikarme et au Sarnaï en achetant des armes et engins de guerres plus évolués au hyonites présents sur son territoire. L’équipement hyonite est seulement donné à l’armée écarlate ou aux plus riches. Cet équipement étant Très cher, il serait impossible pour le Royaume du Tormont d’équiper toute son armée ou de banaliser les outils hyonites pour d’autres choses que la défense du Royaume.

Les écoles de Guerre, principalement situées à la capitale, forment des soldats dont leur éducation dépend de leur richesse. les plus pauvres étant limités à l’apprentissage du combat alors que les plus riches auront accès au savoir stratégique et pourront atteindre de meilleurs grades.

Il y existe trois corps différent dans l’armée Tormienne:

L'armée écarlate
est l’armée la plus noble, elle possède dans ses rangs les meilleurs stratèges et guerriers de tout le royaume. Cette armée est sous les ordres directs du roi. Cependant, elle possède une liberté d'autogestion, notamment grâce à ses stratèges qui peuvent agir sans l’aval du roi. Ils sont reconnaissables à leur cape rouge ainsi qu’à leur lance et bouclier (réf image). La lance rouge est l’arme officielle de l’armée écarlate. Bien qu’ils aient toujours leur lance, ils sont également équipés d’autres armes pour le combat rapproché ou à cheval. La lance rouge est une arme d'origine hyonite qui possède une plus grande résistance ainsi qu’une lame très affûtée.

Tormont-2.jpg

Le conseil des stratèges
réunit tout les trois mois les cinq stratèges les plus influents et le roi pour décider des directions militaires à prendre sur le long termes ou dans des cas d’urgence. Il n’est pas rare que le conseil soit réunit en urgence pour des cas majeurs. La force rapprochée s’occupe uniquement de défendre la noblesse et le clergé, sous les ordres direct du roi et des stratèges. Très respecté auprès du peuple, faire partie de la force rapprochée est un honneur que peu de guerriers à travers le royaume atteignent.

La garde Tormienne
s’occupe des affaires courantes dans les villes et villages. Elle suit les ordres de l’armée écarlate lors des affaires importantes. La garde est constituée des soldat guerrier au bas des la hiérarchies, et des représentants au dessus. Les représentants présents dans chaque groupe servent d’intermédiaire entre la garde et l’armée écarlate. Ils envoient les rapports et reçoivent les missions pour leurs groupes.


De manière moins officielle, il existe également les mercenaires répandu à travers le royaume. Souvent en groupe, ils obéissent au plus offrant le temps d’un contrat. Assez nombreux, il est courant de les voir servir le royaume sur la frontière karmiennes et sur la frontière d'Arkol (même si cela reste officieux).

Économie

La principale source de richesse du royaume provient des taxes, particulièrement élevée, elles rendent la vie du peuple particulièrement difficile. Il y a deux types de taxes, le tribut de Cruor et la taxe royale. Le tribut de Cruor n’apporte pas d’or au royaume mais il permet d’entretenir toutes les structures religieuses ainsi que les personnes s’occupent du bon ordre des mœurs religieux auprès du peuple. Le tribut de Cruor est particulièrement lourd mais n’arrive qu’une fois par an, ceux qui ne peuvent payer en or cèdent une partie de leur production. Le tribut est si lourd que beaucoup s’organisent tout au long de l’année pour mettre de l’or de côté. La taxe royale a lieu tout les deux mois, et demande tout comme le tribut de Cruor de l’or ou des ressources. Cependant, la taxe royale est moins lourde pour le peuple que le tribut.

La prospérité économique du Royaume n’est pas qu’une légende. En effet, le royaume possède une importante richesse qui n’est cependant pas reversé au peuple qui, lui, vit dans une extrême pauvreté. Il y a plusieurs produit dont le Royaume du Tormont excelle à la vente : L’équipement Hyonite se vend très cher et très facilement aux autres nations qui rêvent toutes de cette technologie hors du commun qui fait de nombreux jaloux. Cependant, le royaume se garde bien de vendre ses atouts à ses ennemis et garde les technologies les plus puissante et innovantes pour lui. Grâce à son nombre important de terres fertiles agricole et sa diversité de flore importante, le Royaume du Tormont possède une richesse agronomique et botanique qui lui permet de vendre aux nations dans le besoin. De plus, certaines plantes rares qui ne poussent que dans le royaume sont utiles pour les alchimistes des régions voisines qui sont près à y mettre le prix.


Traditions / Loisirs / peuple / société

Après la mort d’un être cher, les proches font souvent appel à un disciple d’Elithar le tisserand afin qu’il fasse un rituel qui sert à guider le mort dans l’après-vie. Ces disciples sont souvent envoyé par le temple avoisinant pour acheminer l’âme du mort jusque dans l’après vie.

Lors des matins brumeux, les habitants de hameaux et petits villages ne sortent pas de chez eux. En effet, la légende dit que les morts n’aillant pas bénéficier du rituel d’Elithar errent sous forme de spectre se cachant dans la brume et viennent s’attaquer aux vivants.

Le jubilé royal est une tradition originaire du Tormont, qui célèbre tous les cinq ans la fondation du nouveau royaume par Tobias Kaltyr Lotvar. A Perchelin, les habitants fêtent chaque année la nomination au pouvoir de leur roi réformiste, le 15ème jour du deuxième mois 996. C’est donc à cette date que les Tormiens lui rendent hommage. Une procession est organisée dans chaque fief et toutes se rejoignent devant le palais. L’événement est d’importance car il s’agit de la seule occasion où les représentants groupées de toutes les petites régions peuvent approcher les hauts dignitaires de la nation. Bien entendu, les processions sont encadrées par la milice et la garde. Par tradition, lorsque les processions se rejoignent, les vassaux prêtent de nouveau serment au roi.

Tormont-3.jpg

Sciences / Éducation

Seule une très faible caste très privilégiée de la société a accès à l’éducation. Les rares grandes écoles sont quasiment toutes à Perchelin, elles couvrent toutes les matières mais le Royaume du Tormont n’a jamais été réputé par la qualité de ses écoles. En plus de coûter très cher, de la renommée est nécessaire pour y être admis, ainsi, une famille riche mais à mauvaise réputation ne pourra pas rentrer dans les écoles. De même pour une famille de la classe moyenne qui arriverait enfin à amasser assez d’argent.

L’école des sciences : Elle se situe à Perchelin et recouvre toutes les sciences classiques comme les mathématique, l’alchimie avancé, l’étude des étoiles, des langues, etc. Malgré la richesse des types d’enseignements qu’offre l’école des sciences, elle n’est pas réputé pour sa grande qualité.

L’académie des armes : C’est la plus prestigieuse école militaire du Tormont, situé à Perchelin. L’on peut trouver de nombreuses casernes à travers le royaume pour former des soldats mais seul l'académie des armes permet une réelle étude des tactiques, de la gestion des troupes, de l’analyse des terrains et tout ce qui suit pour former un capitaine.

L’académie des astres : Présente à Argorime, l’académie des astres offre une éducation spécialisé dans l’astronomie ainsi qu’un bâtiment où sont réuni tout les grands chercheurs du Tormont car il est l’endroit le mieux équipé et son positionnement rend l’étude des cieux plus simple.

le Royaume du Tormont est célèbre pour son avancé technologique qu’ils doivent à la ville hyonite, haubrèche. En effet, les produits hyonites servent grandement au développement du royaume mais la science permettant leur fabrique est réservée aux hyonites. De plus, une très grande partie de ses créations hyonites ne pourraient tout simplement pas être conçues par d’autres races.

Religion

Cela fait très longtemps que le Tormont porte la bannière du Déïsme. Le centre historique et religieux du royaume se trouve à Cruor, où un nombre très important de temples somptueux ont été construit il y à plusieurs siècles. En plus d’attirer de nombreux prieurs en pèlerinage, tout les fidèles connaissent cet endroit grâce aux histoires qu’on raconte dessus. C’est également à Cruor que toute l’organisation politique du culte se fait.

Une fois tout les cinq ans a lieu à Cruor la semaine déïdique où des gens venu du royaume entier, voir depuis d’autres royaumes viennent prier à Cruor et offrir des offrandes. Les prieurs espèrent qu’avec une si forte concentration des prières et des offrandes à un endroit, permettrait d’envoyer une forte énergie aux déïdes pour qu’ils puissent passer quelques temps parmi les mortels. Les prieurs sont persuadés que les déïdes marchent avec eux durant cette semaine, cachés dans la foule. Il en résulte tout un tas d’histoires et de superstitions.

Diplomatie

Lohikarme : Les relations avec le Lohikarme sont très tendu depuis toujours. La frontière du fleuve est constamment en guerre car les deux veulent profiter de celui-ci mais aucun des parties n’arrive à dominer l’autre.

Le Grand Duché d’Arkol : Le Grand duché d’Arkol s’est formé après l’implosion qu’à vécu le Royaume du Tormont. Anciennement une partie du royaume, Le grand duché d’Arkol a gagné son indépendance après une longue guerre. Depuis là, les tensions sont toujours très palpable mais un traité de paix existe.

Le confédération de Djamurra: Les deux états ont toujours été alliés, malgré leurs différents politiques. De nombreux échanges commerciaux ont lieu.

Sarnaï : Il n’y a pas de réelle relation diplomatique entre les deux nations mais les habitants subissent quelques raids organisés à la frontière. Il y a également quelques groupes qui tentent de s’intégrer au royaume car la vie y est plus simple.

Royaume d’Asdrubal : Les deux nations s’accordent à s’unir contre les raids du Sarnaï et font de nombreux échanges commerciaux. Il existe cependant quelques tensions à la frontière.

Cataclysme

Tormont-4.jpg


Le début du cataclysme fut marqué par un grand tremblement de terre venant du centre du Tormont, de son marais. Il fut si violent que la capitale située non loin fut grandement détruite en l’espace de quelques minutes, tout comme de nombreux villages aux alentours. Les secousses furent ressenties à travers tout le Tormont. Les tormiens remis des tremblements pensaient en avoir fini mais un autre fléau s’abattit sur eux. Des rasivans corrompus accompagnés d’autres créatures tout aussi putrides et décomposées qu’un cadavre formèrent des hordes qui se mirent à semer la mort à travers tout le royaume, village après villages. Rares furent ceux qui réussirent à les contrer, les fuir était la manière la plus simple pour s’en protéger. Aujourd’hui, ces créatures errent sans limite de frontière mais leurs groupes sont bien moindres et leurs chairs sont davantage décomposées. Ils finiront sans doute par s'éteindre avec les décennies. De ces morts vinrent le troisième fléaux, la peste et le choléra qui s’attaqua aux survivants qui pensaient alors être en sécurité. Ces maladies contre lesquelles aucun remède n’est efficace firent encore de très nombreuses victimes. La population du Tormont fut très fortement réduite et de très nombreuses villes furent détruites.

Aujourd’hui il reste quelques bastion qui arrivent à survivre, souvent dans des villes très fortifiés où des contrées naturellement protégées. Quelques nomades survivent en se déplaçant sans cesse pour trouver nourriture et fuir les dangers. Les échanges entre les villes sont de plus en plus sécurisé même si les voyages sont encore très dangereux. sauf dans les villes les moins touchés, la monnaie a grandement perdu de sa valeur et est peu utilisé, bien souvent, on préfèrera le troc et l’échange de services.