République de Delemeth

De Bibliothèque de Volrajh
(Redirigé depuis Republique de Delemeth)



République de Delemeth

{{{Nom}}}

Symbole de la république.
Informations
Forme de l'État République marchande
Vénérable XXX
Capitale Haut-Lac
Langue Azhmerien
Religion Katagisme
Démographie
Gentilés Delemien / Delemienne
Population avant cataclysme 4 500 000
Population après cataclysme 1 350 000
Économie
Type d'économie -
Monnaie Dolm
Géographie
Régions Les Erbins
Rouges-Terres
Ormebuis
Villes Port-Vert
Talval


Carte

CarteP Delemeth.jpg

Territoire

La République de Delemeth est situé entre la Principauté de Daremar au sud, le Royaume d’Asdrubal au Nord, le Massif Central d’Omegorn à l’ouest et la Mer d’Olsmeth à l’est. Son territoire est donc majoritairement protégé par des barrières naturelles et on ne craint pas l’envahisseur, notamment en raison de l’existence du Front de l’Est.

La République peut être découpé en plusieurs parties : les Erbins, les Rouges-Terres et Ormebuis. La Capitale Haut-Lac se trouve dans les Erbins, en bordure du Lac d’Omegorn. Les Rouges-Terres possèdent très peu de villes et de villages, c’est une énorme zone vide de vie, mais riche de l’exploitation des sols. Des cristaux de Phyrite sont extraits des sols de cette région pour être raffinés par les alchimistes locaux qui en obtiennent de la Phyre, alors revendue aux autres nations du monde de Volrajh. Le Royaume tire son incroyable richesse de cette poudre rouge, irritante et désagréable à l’odeur. Au-dessus de ses immenses plaines flotte constamment un brouillard rouge sang, irritant pour la gorge et les yeux, faisant déserter toute vie, outre les travailleurs des chantiers. La région d’Ormebuis quand a elle se situe après les Rouges-Terres et s’étire jusqu’à la Mer d’Olsmeth. Dans cette région, la population est majoritairement arboricole et vie de la chasse ou de la pêche pour les plus proches de l’eau.

Dans la République de Delemeth il n’y a pas ou peu d’exploitation agricole ou d’élevage, les travailleurs du sol sont tous conduits sur les exploitations dans les Rouges-Terres, et les artisans sont réservés à la Capitale et ses alentours. La région qui donne sur la Mer d’Olsmeth possèdent des ports qui exportent les minerais vers le nord et le sud, ou encore dans les îles bordant la côte.

On retrouve parqué à la lisière de la Capitale les plus miséreux. Les moins chanceux sont utilisé dans les exploitations des sols des Plaines de Sang. Les villes importantes sont toutes organisées de la même façon : le Cœur, les institutions de l’Empire ou ses délégations en dehors de la Capitale, puis la Cour, avec toutes les institutions de justices, de soins et de religion, puis viennent ensuite les artisans et commerçants, du plus riches aux moins riches, et enfin les bordures de villes dédiés aux parias.


Lois et Organisation politique

Le système de gouvernement de Delemeth est relativement original dans cette partie du monde de Volrajh puisque c’est une République. Mais une république oligarchique basée sur une organisation autour de clans puissants contrastant avec la grande misère qu’on peut trouver dans le Delemeth. Ces grandes familles ont tous un représentant au Grand Conseil et ils élisent le Vénérable qui conduit la politique de la nation jusqu’à sa mort. Les Delemiens ont élaboré au cours des siècles une organisation institutionnelle originale et très complexe visant d'une part à concentrer les pouvoirs entre un nombre restreint de familles patriciennes d'ancienne origine et d'autre part à éviter toute évolution vers un système de type monarchique, malgré la prééminence d'un personnage, le Vénérable, qui symbolisait le pouvoir de l'État et représentait la Sage République.

Le Grand Conseil

Il possède le pouvoir législatif et elle élisait le Vénérable, chef suprême investi des pouvoirs exécutif et judiciaire. Les grandes familles y siègent au nombre de 36 et il est très rare qu’une nouvelle y prenne place quand ça arrive c’est qu’elle se substitue à une autre qui est déclinante. La salle du conseil se situe à la capitale Haut-Lac centre politique de la République. Le Grand Conseil est donc autorité suprême, de lui émanent toutes les autres institutions : leur multiplication et l'enchevêtrement des compétences favorisèrent la collégialité des décisions mais aussi la surveillance réciproque. Il était composé des hommes de plus de 25 ans, membres des 36 familles patriciennes inscrites au Livre de Sang répertoriant l'ensemble de la noblesse delemienne. Le patriciat étant titre strictement héréditaire, être admis en son sein, était totalement impossible pour tout roturier vénitien. Il est très rare qu’une nouvelle famille y prenne place quand ça arrive c’est qu’elle se substitue à une autre qui est déclinante. Épouser une roturière excluait même un patricien de ses droits d'accès au Grand Conseil. L'aristocratie delemienne se composait surtout de négociants et de banquiers, dont les revenus se fondaient plus sur le commerce que sur la terre. L’autre part importante de l’aristocratie est celle qui a fait sa fortune sur l’alchimie et donc ses savants qui ont su exploiter la phyrite. Réuni tous les premier dimanches de chaque mois, le Grand Conseil prenait les décisions politiques, promulguait les lois et choisissait les hauts magistrats. La tendance à déléguer les pouvoirs d'un corps nombreux à une commission restreinte de spécialistes fut une caractéristique durable de l'organisation de cette république oligarchique.

Le Venerable

Le chef de l'exécutif portait le titre de Vénérable. Il était théoriquement élu à vie. Le caractère viager devait se perpétuer sans changement au cours des siècles alors que le Vénérable perdait peu à peu tout pouvoir personnel. La fonction de Vénérable était dévolue à un membre d'une famille patricienne choisie dans un cercle restreint, mais la transmission n'en devint jamais héréditaire malgré les tentatives de quelques-uns. Celles-ci aboutirent d'ailleurs à faire évoluer le mode de désignation du doge de manière à exclure toute possibilité de transmission héréditaire ou d'accaparement par des factions. Par la suite, les Vénérables démissionnèrent assez souvent pour se retirer dans une vie monastique, sous la pression des oligarques, quand ils étaient discrédités par leur action politique.

Le Collège des Sages

Assemblée des principaux membres de l'État, composé de 26 nobles : le Vénérable et ses six conseillers ;

  • trois députés du Tribunal du Delm : les questeurs changés tous les deux mois;
  • six Sages-Grands issus du Sénat ;
  • cinq Sages dits de Terre Ferme qui régissent les affaires de terre ferme ;
  • cinq Sages des Ordres, qui régissent les affaires de Mer.

Toutes les requêtes sont introduits au Collège, qui les distribue aux autres conseils et au Sénat. Pour enfin y revenir pour les rendre publique.

Sénat

Organe législatif composé de 120 à 250 membres maximum, le Sénat est chargé d’offrir un accès à la politique pour non oligarque, la voix du peuple. Cependant son rôle est relativement illusoire car les puissants s’arrangent pour fausser la représentation et le grand nombre de Sénateurs fait qu’il est très compliqué pour cette branche du pouvoir d’avoir un rôle véritable.

Armée

La République ne possède pas une armée importante, mais suffisante pour conserver l’ordre dans les villes, à savoir : des guets sont là pour appliquer les lois. Il y a en plus des milices dans chaque ville et le mercenariat est très développé. La République n’a pas toujours été faible sur le plan militaire, à la grande époque ou Delemeth et Daremar ne faisaient qu’un chaque duché possédait sa propre armée et l'empereur était maître en la matière de manipulation pour tenir d’une main de fer son empire. Mais lors de la division et au fil du temps les divisions se sont creusées et Delemeth a perdu de sa superbe pour devenir décadente et faible. C’est ainsi que le vieil empereur fut remplacer par les institutions de la République. Le pacte du front de l’Est permet d’entretenir ce qu’il reste des forces armées mais les républicains n’ont pas cherché à se recréer une véritable armée préférant miser sur des accords et la négoce.

A défaut d’une force militaire de nombre tout une partie des érudits est réquisitionnée pour travailler sur un arsenal alchimique qui permettra de se défendre en profitant d’un effet de surprise. Un commerce autour de leur technologie alchimique s’est installé car la réputation scientifique de Delemeth va de pair avec la présence de la phyrite sur ses terres.

Economie

La République fait partie des plus riches nation du continent, et pourtant l’on observe une très grande différence entre les plus riches et les plus pauvres. L’argent appartient à moins de 10% de la population : la pauvreté en bordure des villes est extrêmement forte.

Cette richesse provient de la vente de la phyrite extraites des Plaines de Sang, au prix d’un travail extrêmement difficile et périlleux à cause de la toxicité du minerai. Hormis cette denrée rare, ils ont du se créer un réseau marchand qui va jusqu’au portes du Lohikarme. Très rapidement ils ont compris l’avantage d’une monnaie commune entre nation, c’est par la république que le Dolm s’est popularisé dans la partie Est du continent.

L’ensemble de la population vivant aux abords des villes principales sont très pauvres, et l’espoir de vivre un jour dans l’opulente richesse des puissants est un excellent élément de motivation et d’essor de la population.


Société

La société de la République de Delemeth repose sur la richesse personnelle, parfois plus que sur l’héritage du sang. Les grandes familles sont au centre de tout et il est rare qu’un delemien soit réellement indépendant. En effet, le plus courant et de travailler pour ces clans puissants qui sont partout.

Le Venerable et ses proches vivent au centre des villes phares, puis viennent ensuite tous les bourgeois et riches marchands ainsi que les religieux. Après c’est au tour des artisans, des hôtels de soins et des académies de recherches ou encore des écoles militaires ; suite à quoi les humains de basse extraction, les prostitués, les voleurs et autres malfrats se partagent les dernières places disponibles de la ville. Dolm après dolm, les habitants des cités de la République de Delemeth sont de plus en plus précaires, laissant aux abords de la ville des zones plus que précaire.

Loisirs

A Delemeth, les loisirs sont rares pour la population moyenne : les tavernes et les maisons de joie sont des endroits très fréquentés, bien d'insalubre pour la plupart. Le concours de pêche annuel sur le Lac du Doncerf attire cependant l’ensemble de la population autour des meilleurs pêcheurs de la république.

Une autre discipline appréciée chez les Delemiens est la Dance Aquatique qui se tient tous les premiers jours de la nouvelle saison au Théâtre sur l’Eau, au Lac de Doncerf. Lors de ce spectacle un ballet de danseuse, les meilleures de la saison, se tiendra sur le centre du Théâtre aquatique et effectuera une danse mêlée d’artifice alchimique pour offrir un inoubliable spectacle aquatique à l’ensemble de la population.

La chasse est régulièrement pratiquée dans la Ormebuis, et les nobliaux de la région aiment y réaliser des tournois ou autre joutes.

Les rumeurs courent les hautes sphères de la société delemienne seraient friand de combat sanglant mettant en opposition des non humains contre des animaux ou encore des gens de leur propres races.

Spécialités culinaires

Les habitants de la République de Delemeth sont très friands de viandes de gibier, et notamment le renard. La viande de renard est cuisinée a toutes les sauces dans ce royaume mais l’excellence reste le pâté de renard, épicés et très fort en goût.

De par sa Ormebuis, la chasse est bien pratiquée et la viande provient quasi exclusivement du gibier. Les nombreux vergers à la lisière de la Ormebuis et du Royaume d’Asdrubal produisent quantité de fruits pour la République, mais pas suffisamment pour l’exportation. La cote permet également la pratique de la pêche, approvisionnant le pays en divers produits de la mer. La république se nourris exclusivement de gibier, de poissons et dérivés de la mer et de fruits. Les produits d’élevages ou de l’agriculture sont peu présents.


Sciences / Éducation

La République de Delemeth préfère investir dans la recherche que dans les corps armées. C’est pourquoi on retrouve sur tout le territoire des laboratoires et autres lieux de science. Chaque grande famille finance les recherches de multiples érudits. Même si tous cherchent a enrichir le patrimoine savant de la République, il y au ne sorte de course et de rivalité entre les Académies pour posséder un savoir et en avoir l’exclusivité et en tirer un maximum de bénéfice. Cependant toutes les découvertes doivent être porté au yeux du Vénérable, tout manquement à cette règle a des conséquences terribles si ça se sait. Au sein de la république on trouve une assez forte rivalité entre les ritualistes et les alchimistes mais il n’est pas rare de voir des collaborations entre les deux sciences.

L’éducation des classes moyennes se fait par les religieux ou les Offices de soin, ou pour les plus courageux par les milices. L’éducation des hautes sphères fonctionnent de façons individuelles avec toujours la recherche du plus méritant des professeurs payés de fortunes par leur riche commanditaires.

Religion

La république se veut majoritairement Katagiste et tolérante vis à vis du culte Déiste que l’on retrouve plus dans le folklore du bas peuple. Les hautes familles et le pouvoirs sont Katagistes pour une raison historique. La population est extrêmement croyante et c’est d’ailleurs les religieux qui se chargent de l‘éducation de la plus grosse partie de la population, beaucoup de culte et autres prières y sont célébrés quotidiennement.

On trouve des sanctuaires à travers tout le territoire dont une grande partie qui a été construite suite à la séparation avec Daremar. A Herbefol s’est construit le plus grand sanctuaire de la nouvelle république, le sanctuaire de Herbefol dépend directement de celui de Goligar.

Diplomatie

La République de Delemeth entretient peu de relation avec les autres pays, ou Royaume, sa Capitale étant protégée d’une part par l’immense barrière naturelle qu’offrent les montagnes et d’autre part Rouges-Terres qui nécessitent un guide pour ne pas se perdre en son domaine. L’invasion n’est donc que peu probable ou du moins rendue difficile par le territoire, cette protection rendant les Grands de la République de Delemeth pédant et suffisant vis-à-vis des autres nations. Ses contacts avec d’autres sont uniquement liés à l’exportation de la poudre rouge, ressources essentielles à la technologie de Volrajh.

Cataclysme

Le Delemeth connu de terrible tremblement de terre qui ont crée des failles terribles au niveau des exploitations de phyrite qui généra un nuage très toxique qui descendis vers la mer en asphyxiant tout une parti de la population qui s’est vu atteinte maladies respiratoires et cutanées. La ville de Hautlac connu un grand incendie causé par des explosions de matériels alchimiques instables qui dévasta une grande partie de la ville et des récoltes. Cependant le proximité avec le lac permit de sauvé une bonne moitié de la ville.