Khanat Fetnah : Différence entre versions

De Bibliothèque de Volrajh
Ligne 4 : Ligne 4 :
 
|Nation= Terres perdues du Sarnaï
 
|Nation= Terres perdues du Sarnaï
 
|Gentilés= Fetnais, fetnaisse
 
|Gentilés= Fetnais, fetnaisse
|Population_AC= 20 000
+
|Population_AC= 70 000
|Population_PC= 8 000
+
|Population_PC= 22 000
 
|Ville= Halmar
 
|Ville= Halmar
|Ville2= Nahefet}}
+
|Ville2= Nahefet
 +
|Ville3= Suhkbat
 +
|Ville4= Tsetsanag}}
  
 
=Carte=
 
=Carte=
  
 
=Territoire=
 
=Territoire=
Khanat Fetnah, le "berceau des [[Khanat|khanats]]" est la région connue la plus peuplée des [[Terres perdues du Sarnaï|Terres du Sarnaï]]. Frontalière au [[Royaume du Tormont|Tormont]], elle centralise le gros de l'activité sarnaisse dans la capitale, [[Halmar]] et dans des semblants de villages.
+
Khanat Fetnah, le "berceau des [[Khanat|khanats]]" est la région connue la plus peuplée des [[Terres perdues du Sarnaï|Terres du Sarnaï]]. Frontalière au [[Royaume du Tormont|Tormont]] et sa région d'[[Huritor]], elle centralise le gros de l'activité sarnaisse dans sa capitale, [[Halmar]], ses landes, et dans des semblants de villages.
  
==Relief et climat==
 
Le Khanat Fetnah représente dans sa majeure partie un décor de plaines froides et peu fournie en végétation, l'air, toujours très sec, ne permet pas le développement d'une flore telle qu'on la connait ailleurs dans [[Volrajh]]. On ne compte qu'une poignée de forêts, près des [[Hauts Pics]] et de la frontière du Tormont.
 
 
L'occupation humaine s'amenuise à fur et à mesure que l'on se dirige vers le [[Désert Ofonide]] au Nord, au fur et à mesure que les terres et l'air se refroidissent.
 
L'occupation humaine s'amenuise à fur et à mesure que l'on se dirige vers le [[Désert Ofonide]] au Nord, au fur et à mesure que les terres et l'air se refroidissent.
  
Concernant la relief montagneux, les [[Hauts Pics]] sont trop abruptes pour être visités, habités. La [[Cordillère de Marondil]] représente cependant un lieu qui peut parfois être occupé par des [[Khanat|khanats]] s'isolant sur un des plateaux à mi-hauteur.
+
==Relief et climat==
 
+
Le Khanat Fetnah représente dans sa majeure partie un décor de plaines froides où les températures varient, de la saison chaude à la saison froide, de 10 à -10 degrés. Au vu de la position reculée sur le continent, les précipitations sont rares et les traces de neige où de pluies verglaçantes sont trompeuses, car elles ne sont pas synonymes d'humidité, le Khanat Fetnah est une région assez sèche mais moins à mesure que l'on se dirige vers le [[Tormont]].
 +
 
 +
Concernant le relief montagneux, les [[Hauts Pics]] sont trop abruptes pour être visités, habités. La [[Cordillère de Marondil]] représente cependant un lieu qui peut parfois être occupé par des [[Khanat|khanats]] s'isolant sur un des multiples plateaux à mi-hauteur.
 +
 
 
==Faune==
 
==Faune==
 +
C'est une région où la faune est très peu diversifiée mais suffit largement à vivre de la chasse. Tout ce qui est bon à être chassé l'est et est utilisé: de rares et minces troupeaux de [[Dadou|Dadous]] en se dirigeant vers les [[Hauts Pics]], des [[Boulquin|Boulquins]] assez souvent domestiqués, ainsi que les sempiternels [[Abruis]] et [[Bilquet|Bilquets]]. Les cieux, quant à eux, sont les domaines d'aigles communs ou d'autres rapaces que l'on pourrait retrouver partout ailleurs.
 +
 +
On y retrouve également quelques animaux domestiques que transportent les [[Khanat|khanats]]: [[Chèvre]], [[Chameuille]], [[Cheval]].
 +
 +
Il ne faudrait surtout pas oublier de signifier la présence, bien qu’extrêmement rare, de grands prédateurs tels que l'[[Aigle géant]] ou le [[Griffon]].
 +
 
==Flore==
 
==Flore==
 +
Khanat Fetnah est une région peu fournie en végétation, l'air, toujours très sec, ne permet pas le développement d'une flore telle qu'on la connait ailleurs dans [[Volrajh]], diversifiée et proliférante. On ne compte qu'une poignée de grands bois, près des [[Hauts Pics]] et de la frontière du [[Tormont]].
 +
 +
Les fetnais ne peuvent donc jouir que de quelques essences de conifères dont le bois est utilisé pour à peu près tout mais en de faibles quantités. Du reste, ce sont des mousses et des racines ainsi que des buissons à baies épineux qui constituent le gros de l'alimentation des [[Khanat|khanats]] nomades.
 +
Cependant, les villes développent une agriculture encore fébrile où l'on retrouve généralement des petits légumes de potager, [[Pomme de poussière]], [[Carotte], [[Pomme de terre]] et certaines légumineuses.
 +
 
==Sols==
 
==Sols==
 +
* Le village de [[Sukhbat]] s'est formé autour de la faible extraction d'argent, autrefois réalisée par le [[Tormont]] qui compris que le jeu n'en valait pas la chandelle lorsque les ouvriers se voyaient de plus en plus harassés par des pillards sarnais. L'extraction d'argent est faible mais est pratiquée par quelques sarnais qui se sont aperçu que l'argent, une fois transformé, pouvait être un bon parti dans le troc. De plus, la proximité avec la [[Cordillère de Marondil]] fait de [[Suhkbat]] un bon point pour l'extraction et la taille de pierre venant directement des flancs montagneux.
 +
 +
* On retrouve également certaines exploitations au pied des [[Hauts Pics]] permettant aux sarnais d'extraire du faible. Les gisements sont grand mais loin d'être exploité à capacité maximale. Il est courant qu'en besoin du métaux, chaque [[Khanat]] se dirige vers une exploitation et y extrait ce dont il a besoin. Le fer tel quel, est une faible monnaie d'échange et ne représente donc aucun intérêt commercial, de ce fait, il n'est pas continuellement exploité.
 +
 +
* Le sol au lourd passé volcanique est chargé d'une certaine variété de pierres précieuses, bien que rares, les boyaux sous-terrains et autres cavités volcaniques peuvent présenter ci et là une améthyste, une citrine, un grenat, un zircon ou encore un topaze qui font fréquemment bon échange.
 +
 +
* Les terres les plus proches du [[Tormont]] sont parsemées de petits gisements d'argile, perpétuellement regénérés, ils sont bien souvent exploités car l'argile est le premier matériaux de construction durable. [[Halmar]], [[Tsetsanag]] et [[Suhkbat]] y voient donc un grand intérêt.
  
 
=Organisation politique=
 
=Organisation politique=
[[Halmar]], la capitale, y étant localisée, le gros de la politique s'y joue de plus que la majorité de l'activité sarnaisse et des [[Khanat|khanats]] y évoluent dans un climat constamment électrique, le jeu du pouvoir ne s'arrêtant jamais.
+
Le gros de l'activité politique se loge tout naturellement à [[Halmar]] chef-lieu de la région et épicentre du [[Sarnaï]], c'est d'ailleurs la ville qui contrôle le plus la région de Khanat Fetnah, suivi de [[Tsetsanag]].
  
Les principaux représentants de l'autorité sont choisis par le [[Khanefet|Grand Khanefet]], ce sont le plus souvent des [[Khanefet|khanefets]] proches ou alliés de celui-ci dont les rôles se limitent souvent à percevoir une taxe en ressources ou à faire appliquer des semblants de lois et de justice.
+
Les principaux représentants de l'autorité sont choisis par le [[Khanefet|Grand Khanefet]], ce sont le plus souvent des [[Khanefet|khanefets]] proches ou alliés de celui-ci dont les rôles se limitent souvent à percevoir une taxe en ressources aux quelques villes et villages ou à faire appliquer des semblants de lois et de justice.
 +
 
 +
Khanat Fetnah est ainsi le sempiternel berceau des [[Conflits du Fetnah]] mais aussi un terrain où les [[Khanat|khanats]] du [[Désert Ofonide]] lancent assez souvent des raids.
  
 
==Villes et villages==
 
==Villes et villages==
Le Khanat Fetnah n'abritent que deux villes, dont la capitale. Le reste des habitations est constitué de camps de nomades ou de villages temporaires.
+
Khanat Fetnah abrite deux villes et deux villages permanents, du reste, ce sont essentiellement des campements formés par des [[Khanat|khanats]] nomades désireux de rester généralement plus d'un mois au même emplacement.
* [[Halmar]], la capitale, où siège le [[Khanat|Grand Khanat]]. C'est le centre de toutes les intrigues politiques et aussi le siège des [[Khanalmers]].
+
* [[Nahefet]] est un village de bois qui s'est bâti autour d'un relais militaire, proche du [[Royaume du Tormont]], c'est le lieu de rassemblement des pillards et très souvent la dernière étape avant l'attaque.
+
  
==Garnison locale==
+
* [[Halmar]], la capitale, où siège le [[Khanat|Grand Khanat]]. C'est le centre de toutes les intrigues politiques et aussi le siège des [[Khanalmers]]. Sans oublier la présence du [[Kahelisme#Le_Sankhahel|Sanhkahel]].
  
 +
* [[Tsetsanag]] est une ville comprenant une fortification aménagée mais se basant surtout sur les flancs des [[Hauts Pics]] pour se protéger car elle s'est en effet bâtie à flanc de montagne. Cette ville représente généralement le berceau idéal pour voir naître une opposition au [[Khanat|Grand Khanat]].
 +
 +
* [[Nahefet]] est un village de bois qui s'est bâti pour servir de relais, proche du [[Royaume du Tormont]], c'est le lieu de rassemblement des pillards et très souvent la dernière étape avant l'attaque. L'activité y est faible et ne suffit qu'à ses quelques habitants.
 +
 +
* [[Suhkbat]], anciennement un village ouvrier du [[Tormont]], il a été abandonné de ses anciens possesseurs et repris par les pillards qui se sont vite occupés des extractions d'argent, ceci étant sa principale utilité.
 +
 +
==Garnison locale==
 +
Sinon les défenses des villes d'[[Halmar]] et de [[Tsetsanag]], aucun édifice militaire n'est construit, laissant pour seule défense au Khanat Fetnah et à ses habitants les multiples [[Khanat|khanats]] nomades qui sillonnent les terres. Leur seule présence suffit bien généralement à intercepter les étrangers qui voudraient s'aventurer au [[Sarnaï]] si la nature elle même ne les a pas déjà arrêtés.
  
 
==Economie locale==
 
==Economie locale==
 +
C'est la région la plus prospère du [[Sarnaï]] car ses habitants ne manquent généralement de rien. Tout peu s'y troquer à bon parti: fourrures, nourriture, pierres précieuses, matériaux, recettes de pillages...
  
 
=Société locale=
 
=Société locale=
 +
Les habitants de Khanat Fetnah sont nommés les "Fetnais" ou les "Fetnaisses". C'est la région du [[Sarnaï]] la plus peuplée et aucun de ses habitants ne déroge à la culture typique sarnaisse.
  
=Culture locale=
+
* Voir l'[[Terres_perdues_du_Sarnaï#Soci.C3.A9t.C3.A9|Article détaillé]].
==Événements==
+
==Monuments==
+
==Loisirs==
+
==Gastronomie==
+
  
 
=Facettes locales du culte=
 
=Facettes locales du culte=
 +
Comme partout dans le [[Sarnaï]], le [[Kahelisme]] est la seule religion présente et ce en tout lieu habité grâce au travail des [[Kahelisme#Les_Sethnums|Sethnums]], elle est ainsi partagée par tous, sans exception aucune.
  
=Le Cataclysme=
+
Les fetnais sont conscient que, de l'autre coté de la frontière, un autre culte que le leur est pratiqué, mais ceux-ci ne s'en préoccupent pas et ignore totalement les fondements obscures de ces cultes.
 +
 
 +
=Le [[Cataclysme]]=
 
==Impact du Cataclysme==
 
==Impact du Cataclysme==
 +
Khanat Fetnah demeure la région du [[Sarnaï]] la moins meurtrie par le [[Cataclysme]].
 +
 +
Les premières traces du [[Cataclysme]] dans le [[Khanat Fetnah]] datent de l'an 1004. À cette date, il n'avait encore rien de l'aspect divin qu'on lui prête actuellement mais se présentait sous forme d'un [[Froid de Joudeng]], une sérieuse anomalie climatique qui refroidit davantage encore les terres froides. Ce qui provoque inéluctablement une diminution plus ou moins conséquente dans l'alimentation des fetnais. Les villes et villages parvinrent à contrecarrer les manques et les plus grandes victimes de ces débuts de famines étaient sans aucun doute les [[Khanat|khanats]] nomades.
 +
 +
Ce n'est qu'en l'an 1008 que le [[Cataclysme]] se déclara véritablement sous sa propre forme. Lorsque les [[Goule|goules]], appelées "Ikhnen" dans ces lieux, sortirent contre leur habitude des galeries souterraines du Khanat Fetnah pour errer dans les landes, en groupes. Dans les villes, diverses maladies apparurent, la [[Fende gueule]], de grandes toux et de la Dysenterie jusqu'alors inconnue...
 +
 
==Brigandage local==
 
==Brigandage local==
 +
Le [[Cataclysme]] aura au moins mis fin aux attaques provenant du [[Désert Ofonide]] et diminué largement les raids punitifs provenant du [[Royaume du Tormont]]. D'ailleurs, la majeure partie de ce qui reste des [[Khanat|khanats]] ofonis vit maintenant dans le Khanat Fetnah, ces derniers ayant jugé bon pour leur vie de finalement enterrer la hache de guerre et de s'allier aux fetnais pour la survie de tous.
 +
 +
Les [[Khanat|khanats]] continuent de vivre comme ils le faisaient, s'attaquant à leurs ennemis pour quelques raison qu'il soit mais les villes et villages deviennent plus le théâtre de la trêve et de l'entraide que de celui du conflit aussi permanent fut il.

Version du 5 septembre 2016 à 13:22


Khanat Fetnah
Chef-lieu Halmar
Nation Terres perdues du Sarnaï
Démographie
Gentilés Fetnais, fetnaisse
Population avant cataclysme 70 000
Population après cataclysme 22 000
Géographie
Villes Halmar
Nahefet
Suhkbat
Tsetsanag


Carte

Territoire

Khanat Fetnah, le "berceau des khanats" est la région connue la plus peuplée des Terres du Sarnaï. Frontalière au Tormont et sa région d'Huritor, elle centralise le gros de l'activité sarnaisse dans sa capitale, Halmar, ses landes, et dans des semblants de villages.

L'occupation humaine s'amenuise à fur et à mesure que l'on se dirige vers le Désert Ofonide au Nord, au fur et à mesure que les terres et l'air se refroidissent.

Relief et climat

Le Khanat Fetnah représente dans sa majeure partie un décor de plaines froides où les températures varient, de la saison chaude à la saison froide, de 10 à -10 degrés. Au vu de la position reculée sur le continent, les précipitations sont rares et les traces de neige où de pluies verglaçantes sont trompeuses, car elles ne sont pas synonymes d'humidité, le Khanat Fetnah est une région assez sèche mais moins à mesure que l'on se dirige vers le Tormont.

Concernant le relief montagneux, les Hauts Pics sont trop abruptes pour être visités, habités. La Cordillère de Marondil représente cependant un lieu qui peut parfois être occupé par des khanats s'isolant sur un des multiples plateaux à mi-hauteur.

Faune

C'est une région où la faune est très peu diversifiée mais suffit largement à vivre de la chasse. Tout ce qui est bon à être chassé l'est et est utilisé: de rares et minces troupeaux de Dadous en se dirigeant vers les Hauts Pics, des Boulquins assez souvent domestiqués, ainsi que les sempiternels Abruis et Bilquets. Les cieux, quant à eux, sont les domaines d'aigles communs ou d'autres rapaces que l'on pourrait retrouver partout ailleurs.

On y retrouve également quelques animaux domestiques que transportent les khanats: Chèvre, Chameuille, Cheval.

Il ne faudrait surtout pas oublier de signifier la présence, bien qu’extrêmement rare, de grands prédateurs tels que l'Aigle géant ou le Griffon.

Flore

Khanat Fetnah est une région peu fournie en végétation, l'air, toujours très sec, ne permet pas le développement d'une flore telle qu'on la connait ailleurs dans Volrajh, diversifiée et proliférante. On ne compte qu'une poignée de grands bois, près des Hauts Pics et de la frontière du Tormont.

Les fetnais ne peuvent donc jouir que de quelques essences de conifères dont le bois est utilisé pour à peu près tout mais en de faibles quantités. Du reste, ce sont des mousses et des racines ainsi que des buissons à baies épineux qui constituent le gros de l'alimentation des khanats nomades. Cependant, les villes développent une agriculture encore fébrile où l'on retrouve généralement des petits légumes de potager, Pomme de poussière, [[Carotte], Pomme de terre et certaines légumineuses.

Sols

  • Le village de Sukhbat s'est formé autour de la faible extraction d'argent, autrefois réalisée par le Tormont qui compris que le jeu n'en valait pas la chandelle lorsque les ouvriers se voyaient de plus en plus harassés par des pillards sarnais. L'extraction d'argent est faible mais est pratiquée par quelques sarnais qui se sont aperçu que l'argent, une fois transformé, pouvait être un bon parti dans le troc. De plus, la proximité avec la Cordillère de Marondil fait de Suhkbat un bon point pour l'extraction et la taille de pierre venant directement des flancs montagneux.
  • On retrouve également certaines exploitations au pied des Hauts Pics permettant aux sarnais d'extraire du faible. Les gisements sont grand mais loin d'être exploité à capacité maximale. Il est courant qu'en besoin du métaux, chaque Khanat se dirige vers une exploitation et y extrait ce dont il a besoin. Le fer tel quel, est une faible monnaie d'échange et ne représente donc aucun intérêt commercial, de ce fait, il n'est pas continuellement exploité.
  • Le sol au lourd passé volcanique est chargé d'une certaine variété de pierres précieuses, bien que rares, les boyaux sous-terrains et autres cavités volcaniques peuvent présenter ci et là une améthyste, une citrine, un grenat, un zircon ou encore un topaze qui font fréquemment bon échange.
  • Les terres les plus proches du Tormont sont parsemées de petits gisements d'argile, perpétuellement regénérés, ils sont bien souvent exploités car l'argile est le premier matériaux de construction durable. Halmar, Tsetsanag et Suhkbat y voient donc un grand intérêt.

Organisation politique

Le gros de l'activité politique se loge tout naturellement à Halmar chef-lieu de la région et épicentre du Sarnaï, c'est d'ailleurs la ville qui contrôle le plus la région de Khanat Fetnah, suivi de Tsetsanag.

Les principaux représentants de l'autorité sont choisis par le Grand Khanefet, ce sont le plus souvent des khanefets proches ou alliés de celui-ci dont les rôles se limitent souvent à percevoir une taxe en ressources aux quelques villes et villages ou à faire appliquer des semblants de lois et de justice.

Khanat Fetnah est ainsi le sempiternel berceau des Conflits du Fetnah mais aussi un terrain où les khanats du Désert Ofonide lancent assez souvent des raids.

Villes et villages

Khanat Fetnah abrite deux villes et deux villages permanents, du reste, ce sont essentiellement des campements formés par des khanats nomades désireux de rester généralement plus d'un mois au même emplacement.

  • Tsetsanag est une ville comprenant une fortification aménagée mais se basant surtout sur les flancs des Hauts Pics pour se protéger car elle s'est en effet bâtie à flanc de montagne. Cette ville représente généralement le berceau idéal pour voir naître une opposition au Grand Khanat.
  • Nahefet est un village de bois qui s'est bâti pour servir de relais, proche du Royaume du Tormont, c'est le lieu de rassemblement des pillards et très souvent la dernière étape avant l'attaque. L'activité y est faible et ne suffit qu'à ses quelques habitants.
  • Suhkbat, anciennement un village ouvrier du Tormont, il a été abandonné de ses anciens possesseurs et repris par les pillards qui se sont vite occupés des extractions d'argent, ceci étant sa principale utilité.

Garnison locale

Sinon les défenses des villes d'Halmar et de Tsetsanag, aucun édifice militaire n'est construit, laissant pour seule défense au Khanat Fetnah et à ses habitants les multiples khanats nomades qui sillonnent les terres. Leur seule présence suffit bien généralement à intercepter les étrangers qui voudraient s'aventurer au Sarnaï si la nature elle même ne les a pas déjà arrêtés.

Economie locale

C'est la région la plus prospère du Sarnaï car ses habitants ne manquent généralement de rien. Tout peu s'y troquer à bon parti: fourrures, nourriture, pierres précieuses, matériaux, recettes de pillages...

Société locale

Les habitants de Khanat Fetnah sont nommés les "Fetnais" ou les "Fetnaisses". C'est la région du Sarnaï la plus peuplée et aucun de ses habitants ne déroge à la culture typique sarnaisse.

Facettes locales du culte

Comme partout dans le Sarnaï, le Kahelisme est la seule religion présente et ce en tout lieu habité grâce au travail des Sethnums, elle est ainsi partagée par tous, sans exception aucune.

Les fetnais sont conscient que, de l'autre coté de la frontière, un autre culte que le leur est pratiqué, mais ceux-ci ne s'en préoccupent pas et ignore totalement les fondements obscures de ces cultes.

Le Cataclysme

Impact du Cataclysme

Khanat Fetnah demeure la région du Sarnaï la moins meurtrie par le Cataclysme.

Les premières traces du Cataclysme dans le Khanat Fetnah datent de l'an 1004. À cette date, il n'avait encore rien de l'aspect divin qu'on lui prête actuellement mais se présentait sous forme d'un Froid de Joudeng, une sérieuse anomalie climatique qui refroidit davantage encore les terres froides. Ce qui provoque inéluctablement une diminution plus ou moins conséquente dans l'alimentation des fetnais. Les villes et villages parvinrent à contrecarrer les manques et les plus grandes victimes de ces débuts de famines étaient sans aucun doute les khanats nomades.

Ce n'est qu'en l'an 1008 que le Cataclysme se déclara véritablement sous sa propre forme. Lorsque les goules, appelées "Ikhnen" dans ces lieux, sortirent contre leur habitude des galeries souterraines du Khanat Fetnah pour errer dans les landes, en groupes. Dans les villes, diverses maladies apparurent, la Fende gueule, de grandes toux et de la Dysenterie jusqu'alors inconnue...

Brigandage local

Le Cataclysme aura au moins mis fin aux attaques provenant du Désert Ofonide et diminué largement les raids punitifs provenant du Royaume du Tormont. D'ailleurs, la majeure partie de ce qui reste des khanats ofonis vit maintenant dans le Khanat Fetnah, ces derniers ayant jugé bon pour leur vie de finalement enterrer la hache de guerre et de s'allier aux fetnais pour la survie de tous.

Les khanats continuent de vivre comme ils le faisaient, s'attaquant à leurs ennemis pour quelques raison qu'il soit mais les villes et villages deviennent plus le théâtre de la trêve et de l'entraide que de celui du conflit aussi permanent fut il.