Kaar-Den

De Bibliothèque de Volrajh


Kaar-Den

{{{Nom}}}

Un Kaar-Den dans la quarantaine
Informations
Longévité moyenne 60 - 70
Taille moyenne 1m80 - 1m90
Poids moyen 70 - 80
Démographie
Gentilé Kaar-Den / Kaar-Den
Population estimée avant cataclysme {{{Population_AC}}}
Population estimée après cataclysme {{{Population_PC}}}
Localisation {{{Lieux}}}

Physionomie

Les Kaar-Den sont un genre de mélange entre l’humain et le bouc, possédant un corps à la forme très humaine. Ils sont cependant beaucoup plus poilu qu’eux, l’ensemble du corps est recouvert de poil, sauf le visage. Ils ont également des cornes similaires à celles d’un bouc et des oreilles allongées. Généralement plus grand et plus fort que les humains, d’une moyenne dépassant de dix centimètres celle des Hommes(185cm). Leur pelage épais les protège du froid et de certains coups. Cependant, leurs grandes oreilles ne leur procurent en rien une bonne ouïe, plus faible que la majorité des espèces humanoïdes. La pilosité des Kaar-Den peut contenir des parasites qui peuvent être néfaste pour les autres mais pas pour le porteur, ou seulement néfaste pour le Kaar-Den. Les hommes et femmes Kaar-Den possède le même panel de couleur de poil, c’est à dire marron/gris. Les yeux peuvent être de la même couleur que ceux des humains sauf qu’ils sont davantage jaunes, marrons, verts. Le bleu étant plus que rare.
Les mâles Kaar-Den sont légèrement plus grand que les femelles, la différence de taille étant moins marquée que chez les humains. Là où on distingue très bien un mâle d’une femelle Kaar-Den, c’est au niveau des cornes. En effet, les cornes des femelles sont plus petite mais plus pointues. Il est très rare qu’un Kaar-Den se servent de ses cornes pour se défendre, pour deux raisons : d’une part, il faut approcher sa tête de l'ennemi et seul les intrépides en prendraient le risque, parfois à raison. Et d’une seconde part car une corne cassée l’est à jamais et provoque un handicap réel, perte d’équilibre, douleur et humiliation. Les enfants arrivent généralement seul et naissent sans poil même si ceux-ci poussent très vite, ainsi, au bout d’un mois, le bébé Kaar-Den possède déjà un doux pelage le protégeant du froid. Les cornes, elles, grandissent pendant la puberté qui arrive légèrement plus tôt que celle des humains. Les Kaar-Den sont adultes légèrement plus tôt, ils possèdent cependant des pieds similaires aux humains.
Toutes ces caractéristique font des Kaar-Den une race résistante et forte qu’on ne trouve pas dans les zones chaudes du monde. Les Kaar-Den, tout comme les Humains, sont omnivores bien qu’ils digèrent légèrement mieux la verdure. Capables de s’adapter à la nourriture présente sur place. Les Kaar-Den, avant le cataclysme pouvait atteindre les soixante ans mais leur durée de vie a considérablement baissé depuis la catastrophe, comme pour tout les êtres vivants de Volrajh. Cependant, ils font partie des races aillant le mieux résisté au cataclysme.

Sociologie

Leur sociabilité est la base de leur survie. Peu importe qu’un Kaar-Den soit bourru ou non, c’est une race qui a toujours vécu aux crochets des autres race qu’ils aident de différentes façons pour trouver leur place dans la société, que ce soit comme haut dignitaire que comme membre d’une pègre locale. Ils s’intègrent facilement un peu partout selon les capacités de chacun. On peut aussi bien les retrouver dans une armée que derrière un comptoir de taverne. Les plus doués arrivent à percer dans les sphères politiques ou commerciales. Les Kaar-Den n’ont jamais eu de territoire leur appartenant ni de culture propre mais on les retrouvera souvent dans l'histoire de diverses nation.
Ils sont généralement très lié à leur lieu de naissance par besoin de s’attacher à quelque chose qui leur appartient, à défaut de culture et d’histoire. C’est pourquoi il existe une cérémonie qui est faite lorsqu’un Kaar-Den quitte sa région de naissance. Les Kaar-Den de la ville se réunisse en général dans un champs où il feront deux grands feu. Le ou les Kaar-Den partant passe entre les flammes alors que les autres Kaar-Den chantent. Le but étant de purifier le corps du partant, que les parasites présent dans ses poils meurent afin de mieux le préparer à son voyage. Dû au fait qu’ils soient très ouverts aux autres races, les groupes de Kaar-Den dépassent rarement les 20 individus. Les Kaar-Den sont généralement très amicaux entre eux et les liens fraternels se forment facilement, que ce soit autour d’un bon alcool ou d’un feu de camp. Il est très facile pour un nouveau Kaar-Den de s’intégrer dans un groupe mais aucune fête ou cérémonie n’est organisé pour l’occasion. Les plus combattants d’entre-eux aiment se défier dans des combats plus ou moins sérieux. En effet, la majorité des Kaar-Den apprécie les combats, aussi bien en tant que spectateur qu’en temps que guerrier.
Le rituel funéraire des Kaar-Den consiste à brûler le mort avec un objet personnel afin que l’âme, présente dans la fumée, rejoigne son lieu de naissance afin qu’une nouvelle vie puisse naître là bas. Il est très important pour un Kaar-Den de faire le rituel funéraire, persuadé que sans cela, de nouvelles vie ne pourront pas naître au lieu où est né le Kaar-Den décédé. Les cendres sont laissé sur place jusqu’à ce que le vent les emporte.
Il existe quelques très rare groupe de Kaar-Den vivant qu’entre eux, principalement dans les régions éloignés de tout. Ces groupes ont garder leurs traditions ancestrales mais celle-ci sont peu connu des Kaar-Den mélangés aux autres.

Regard des autres

Apprécié ou accepté mais peu haïe, les Kaar-Dens sont rarement source de conflits raciaux. Ils sont cependant capable en tant qu’individu d’être haïe car il ne sont pas plus doux que d’autres. Leur imposante carrure et résistance peut les rendre intimidant ce qui crée une légère méfiance constante envers le Kaar-Den portant une arme.
Le cliché veut qu’on les image plus facilement guerrier ou tavernier mais en réalité, les Kaar-Den se retrouve dans tous les types de professions. Que ça soit de la gestion politique à la pègre ou de la récolte de matériaux à la revente, en passant par l’artisanat.

Comportement général

  • Se raser est un signe de grande honte, comme se promener nu. C’est une des pires humiliations qu’on peut faire à un Kaar-Den. Autrefois s’entretenir le poil était en revanche un signe de délicatesse, tant que la peau dessous n’est pas visible.
  • Ce sont en général de très grands adorateurs d’alcools forts et autres spiritueux, ces boissons occupent une grande place dans leur vie puisqu’ils sont un symbole de rassemblement. L’alcoolisme est fréquent chez les Kaar-Den, pouvant devenir néfaste dans certains cas.
  • Leur avantage physique rend les combats de rue légèrement plus facile que pour les humains. Ceci a tendance à encourager les Kaar-Den au combat bien que leur confiance les mènes bien souvent à la défaite.
  • Du à la résistance au froid, les Kaar-Den étant au bas échelons de la sociétés ont tendance à ne pas porter de haut lorsque le temps n’est pas au plus froid. Il est mal vu pour une personne d’importance de se promener torse nu, cela est en plus d’être de mauvais goûts, d’un irrespect total.



Leur place dans le monde brisé

Ils n’ont pas changer de place malgré la destruction du monde, toujours mêlés aux autres. rarement en groupe raciaux. C’est en se confondant aux humains qu’ils réussissent à survivre. Certains ne voulaient pas se détacher de leur terre natale, malgré les dangers de plus important. Alors que tous partaient pour de meilleures contrées, ils restèrent là et furent décimés. Souvent, seul ceux qui étaient prêt à tout quitter purent survivre.

Résumé

  • Force +
  • Endurance +
  • résistance au froid +
  • Bonne vision +
  • sensible au chaud -
  • Porteur de vermine / maladie -
  • Mauvaise Ouïe -
  • Culture raciale faible -