Halmar

De Bibliothèque de Volrajh


Halmar
Statut Active
Nation Terres perdues du Sarnaï
Région Khanat Fetnah
Démographie
Gentilés Halmari
Population avant cataclysme
Population après cataclysme


Situation de la ville

Plus grosse ville des terres du Sarnaï, ce n'est alors rien d'autre que sa capitale. C'est dans cette ville, seul foyer de population du Nord que se trouve le gros de l'activité des terres froides, les grands marchés, les groupes d'artisans, de même que le Grand Khanat y siège au Palais d'Halmar.

La ville s'est bâtie au cours du Deuxième Âge autour et selon les instructions du Déïde Joudeng. Depuis lors, elle a lentement repoussé ses limites, s’agrandissant peu à peu.

Quartiers

La ville d'Halmar s'est bâtie comme à peu près toutes les villes, dépassant à intervalles réguliers ses enceintes pour accueillir une population grandissante.

À ce jour, la ville se distingue en trois quartiers différents, la forteresse Khanalmer au centre, le quartier des marchés tout autour et la basse ville, couvrant la plus grande surface de la ville.

Périphérie

L'extérieur de la ville est utilisé de temps à autre, lorsque la ville loge son maximum de gens, les khanats installent des tentes et créent de véritables campements autour de l'enceinte extérieure.

Le reste du temps, seules les petites parcelles agricoles sont actives, on y fait pousser quelques légumes froids, des racines où des buissons à baies.

Basse ville

Entre l'enceinte extérieure et la seconde enceinte, c'est le lieu de vie de la quasi totalité des habitants de la ville, c'est un endroit sale, où les rues sombres et chaotiques découragent les gens seuls de s'aventurer. La plupart des bâtiments sont en fait des salles uniques où s'entassent des dizaines de personnes, de véritables dortoirs pour les Khanats de passage en ville.

Les habitations sont fragiles et ne demandent qu'à s'effondrer, lorsqu'elles sont épargnées d'un dangereux incendie, grignotant les bâtiments les uns après les autres.

On retrouve un bâtiment important à la porte Sud, le Sanhkahel, centre de l'occupation religieuse de la ville.

Quartier des marchés

Il s'étend entre la seconde enceinte et le fossé de la Forteresse Khanalmer. Peu de gens y vivent à tel point que la nuit y est complètement déserte de vie, à l'inverse du jour où les commerçants et les acheteurs y grouillent comme des insectes.

On y retrouve toute l'activité commerciale de la ville: sept grands marchés, des petits entrepôts, des ateliers et de nombreuses ruelles commerçantes.

Forteresse Khanalmer

Les antiques bâtiments d'Halmar, délabrés, furent détruit au cours du Deuxième Âge afin de bâtir cette petite forteresse en étoile. Des murs épais, un fossé boueux de six mètres et un unique pont à levis, mais surtout, l'occupation des Khanalmers en font un lieu inaccessible de l'extérieur et bien protégé.

Sa cours abrite divers bâtiments, des logements pouvant accueillir plus de cinq-cent personnes, quelques enclos pour du bétail, des petites jardinières, la stèle de Joudeng et le modeste Palais d'Halmar. C'est à cet endroit que siègent de manière permanente le khanat des Khanalmers et le Grand Khanat durant son règne.

Monuments

  • Le Palais d'Halmar, situé dans la Forteresse Khanalmer, c'est un palais très simple mais très élaboré d'un point de vue propre au Sarnaï, il devrait actuellement être vieux d'un demi millénaire. C'est dans ce bâtiment que vit le Grand Khanefet et son Khanat, il comporte donc une grande salle de réception avec un trône, dès l'entrée du palais et un certain nombre de chambres et d'annexes utiles. Il s'élève de quatre étages et, profitant de la petite élévation naturelle du sol, est le point de vue le plus haut de la ville. On y retrouve de ce fait une vieille et étroite tour à vue panoramique qui sert encore à observer la ville sur son ensemble.
  • Sanhkahel, c'est le seul sanctuaire kaheliste dans le Sarnaï. C'est aussi le plus vieux, on le dit plurimillénaire bien qu'il ait été plusieurs fois rebâti suite à des incendies ou des effondrements et même déplacé une fois. Il est situé à la porte Sud de la ville.
  • Stèle de Joudeng, c'est un monolithe haut de trois mètres situé dans la cours de la Forteresse Khanalmer. La pierre, polie, contient l'entièreté des "lois" du Sarnaï qui y sont gravées et entretenues. Selon le Kahelisme, c'est Joudeng lui même qui érigea cette stèle et la grava, c'est ainsi le lieu précis de la fondation d'Halmar et à plus grande échelle, de l'avènement des peuplades du Sarnaï.

Organisation politique

Le Grand Khanefet règne en maître absolu sur la ville, c'est lui qui nomme différentes personnes parmi les Khanats qui lui sont alliés pour représenter différentes position d'autorité dans la ville.

Les nommés reçoivent de ce fait des responsabilités, ils sont chargés d'assurer pleinement leur fonction par leurs propres moyens et de toujours en répondre auprès du Grand Khanefet. Il n'existe pas de titre officiel pour ces personnes mais il n'est pas rare de les assimiler à des conseillers.

On les trouve donc pour différentes tâches, notamment:

  • L'organisation de la défense de la ville, tâche la plus complexe en ce qu'elle nécessite de trouver un ou plusieurs Khanats de confiance, d'armer et de former ses membres pour former le Sehmsat. C'est une position donnée à une personne qui compte énormément pour le Grand Khanefet, il serait dangereux de donner cette position sans une grande confiance, une trahison ne serait pas un événement étonnant.
  • L'organisation des marchés, rôle controversé en ce qu'il consiste à prélever une "taxe" auprès des marchands de la ville. Elle est très faible et est destinée au Grand Khanefet, elle lui permet de constituer son trésor, il est déjà arrivé que la taxe ne constitue pas le trésor du Grand Khanefet mais de celui qui la prélève...
  • L'entretient de la ville, c'est un rôle qui attire beaucoup d'honneur mais dont les efforts sont peu visibles. La tâche consiste à organiser différents projets d'urbanisme dans la ville, rénover les grands murs, les routes, les places, rebâtir les bâtiments partis en incendies et d'une manière plus générale, tenir la ville propre. Cette dernière tâche n'étant pratiquement jamais accomplie, faute aux habitants qui trop peu soucieux de propreté et d'entretient.
  • Le messager, très certainement le rôle le plus dangereux à exercer. Il ne s'agit de rien de moins que de communiquer les messages du Grand Khanefet aux différentes Khanats du Sarnaï, alliés ou ennemis.
  • Le négociant, dont le rôle consiste à trancher les différents entre habitants de la manière la plus juste possible, qu'il s'agisse de dispute de voisinage, de criminalité ou d'un quelconque autre sujet de litige. Son utilité reste à prouver.
  • Et bien d'autres...

Garnison locale

La ville est défendue par deux entités différentes.

D'une part, par le Sehmsat, un corps armé entretenu et maintenu par le dirigeant de la ville. Ce sont des habitants, sachant se battre généralement, qui tiennent des tours de garde sur les remparts et aux portes de la ville. Ils patrouillent également dans la ville à la recherche d'ennuis à régler auprès du négociant. Ils sont aussi chargés d'effectuer un lourd travail de prévention des incendies.

D'autre part, par les Khanalmers, un antique Khanat qui perdure encore dans les murs de la Forteresse Khanalmer, monument historique de la ville. Ils sont une sorte de garde rapprochée pour le Grand Khanefet et le défende contre quiconque, ils ne s'impliquent pour autant pas dans le jeu du pouvoir et agissent donc au nom d'une grande neutralité. Comme le veut la tradition, ils expulsent le Grand Khanefet lorsqu'une autre personne se voit plus légitime que lui.

Économie locale

Routes commerciales etc ?

Société locale

Enumération rapide, petite phrase d'explication ?

exemple: la pègre

description

exemple: la noblesse

description

Culture locale

Événements

Monuments

Loisirs

Gastronomie

  • Bouffe n°1
  • ...

Facettes locales du culte

L'importance/la mise en oeuvre des cultes dans la ville

Le Cataclysme

Impact du Cataclysme

Brigandage local