Gerlinde

De Bibliothèque de Volrajh


Gerlinde
Informations
Nom Gerlinde du beau
Naissance Inconnue
Sexe Féminin
Race Déïde
Relations et entourage
Faction Grands érudits
Père Katagog
Activités
Activité Maîtresse des arts
"L'art et rien que l'art, nous avons l'art !"
Auteur inconnu, Paroles de Déïdes

Sur le plan divin

Très ancien Déïde, Gerlinde fut tout d'abord une erratique avant de finalement trouver sa voie et de s'inscrire dans l'histoire de Volrajh en tant que Grande érudite, maîtresse originelle des arts esthétiques.

On la sait en perpétuel conflit avec Eckehard qui s'est toujours opposé de manière virulente à ses savoirs artistiques, ne les prenant pas au sérieux.

Sur le plan terrestre

Gerlinde est connue à travers toutes les régions où le Déïsme est pratiqué. Elle est très appréciée des différents artistes, naturellement. Le reste de la population ne se soucie que peu d'elle, les arts étant pour un nombre assez conséquent de mortels inaccessibles.

Attributs

Il est commun de lui attribuer toute forme d'art de la manière la plus objective qui soit: le commun et l'original, le beau et le laid, le simple et le complexe...

Représentations

Gerlinde est le plus souvent représentée sous la forme d'une humaine occupant un métier à tisser. La symbolique en est simple, sans pour autant être évidente puisqu'elle échappe à la plupart, c'est qu'elle tisse la fibre artistique du commun des mortels.

Actes sur le réel

Gerlinde fut envoyée bien tôt sur Volrajh où, cherchant sa véritable mission, elle put observer longuement les premiers mortels s'intéresser à l'esthétique... Certains collectionnaient des pierres, des coquillages de formes différentes tandis que d'autres décoraient leurs primitives tenues et habitats.
C'est de ces observations qu'elle découvrit sa véritable raison d'être puisqu'à partir de ce jour, elle s'efforça d'apprendre aux mortels les rudiments des multiples arts esthétiques qu'ils disposent actuellement.