Foi du Katagog

De Bibliothèque de Volrajh

La Foi du Katagog est une réalité du monde de Volrajh qui se caractérise par l’acceptation de l’existence d’une entité divine et supérieure à toutes, le Katagog.

Origines

Les premiers signes de la Foi remontent à bien longtemps, si bien que l’on ne connaît pas précisément quand ils arrivèrent dans le monde de Volrajh. On parle alors de l’Âge de la Prospérité, époque où les Déïdes firent leur apparition. Devant la grande ignorance des espèces natives, les Déïdes décidèrent d’élever par de nouvelles connaissances la vision de ces primitifs sur le monde qui les entoure. C’est ainsi que cette vie qui considérait déjà les Déïdes comme des divinités comprit qu’il existait une forme d’autorité, de puissance supérieure. Ils le nommèrent ainsi "Katagog", qui signifie donc "l’essence créatrice, originelle" dans les premiers dialectes que leur apprirent les Déïdes.

Principes

La Foi du Katagog s’inscrit par le respect commun de plusieurs principes:

  • L’existence du Katagog et des Déïdes, peu importe la forme ou la représentation
  • L’après mort, le pardon des fautes de l’individu ou sa punition
  • La conscience de la Création

Genèse de la Foi

La Genèse existe en de multiples versions mais la plus fréquente est celle commune aux différents cultes, elle explique la naissance de toutes choses par le Katagog et l'origine des Déïdes.

La Création

C’est une notion que tous les croyants partagent qui désigne l'oeuvre du Katagog dans sa globalité.

Les Âges

Les croyants divisent l’histoire du monde en cinq périodes nommées "Âge". Chaque Âge représente une période du temps caractérisée par un contenu particulier et cette période est délimitée par deux événements majeurs liés à l’avènement de la Création ou des Déïdes.

  • Âge 1 - L’Origine

(aussi appelé Âge Originel)
Cet Âge débute avec l’apparition du Katagog. C’est en ces temps que les Déïdes prirent forme ainsi que les éléments qui composent le monde, qui composent Volrajh. Les formes de vie qui apparaissent sont primitives et suivent une évolution très lente. La Création du Katagog est en place.

  • Âge 2 - La Prospérité

(aussi appelé Âge d’Or)
Les Déïdes entrèrent en contact avec les races natives qui étaient alors primitives et un début de cohabitation s’instaura. Ce fût un âge de cohabitation et de partage. La prospérité & l’abondance marquèrent cet âge où les Déïdes dialoguèrent et apprirent à l’humanité à s’élever intellectuellement face à la Création du Katagog. Ils servirent de guides aux humains : les fondations des civilisations étaient en train d’être construits. Les Déïdes prirent plus en plus de place et allèrent, au fils du temps, se retrouver au centre des cultures de Volrajh.

  • Âge 3 - La Discorde

(aussi appelé Âge de Sang)
Les Déïdes allaient donc avoir plus ou moins d’importance selon la région du monde. Ainsi des rivalités naquirent et les Déïdes allaient utiliser leurs factions pour éradiquer celles des autres. A force de fréquenter l’humanité, bon nombre d’entre eux se trouvèrent corrompus au point d’en oublier leur essence, leur fonction dans le Création. Les Déides apprirent à être jaloux, avides, vantards et certains prirent réellement conscience de leur puissance vis à vis du reste des vivants au point de vouloir manipuler au délà de leur fonction la Création. C’est une époque sanglante et guerrière. Ces luttes étant contraires au Grandes Règles, le Katagog décida de rétablir d’ordre originel en restreignant les possibilités des Déïdes sur le monde des vivants. Dorénavant plus aucune entité supérieur ne pouvait cohabiter avec les races naturelles au point de dévier les évolutions propres à chacune des entités du vivant.

  • Âge 4 - L'Éveil

(aussi appelé Âge des Sens)
Période de reconstruction et d’incompréhension pour l’humanité qui se retrouve livrée à elle même. L’héritage des Déïdes allait devenir fondateur d’une nouvelle forme de croyance basée sur l’espérance d’un retour prochain des Déïdes pour un renouveau de la Prospérité. Cette croyance étant fondée à partir la toute puissance du Katagog, ne renie pas pour autant ce dernier. Une autre partie allait garder une rancœur contre ces Déïdes qui, par orgueil, tentèrent de les dévier de la voie du Katagog. Ce dernier, en éradiquant ces divinités du vivant, affirma sa toute puissance. Les civilisations se mirent en place et oublièrent leur dépendance aux Déïdes pour se centrer sur leur culture propre. Le Katagog et les Déïdes appartenaient désormais à la branche religieuse de la société. Les Déïdes pouvaient toujours agir sur la Création mais ne pouvaient plus se servir du vivant pour s’amuser et lutter. Eux même devaient utiliser des moyens détournés pour s’incarner toujours de manière temporaire.

  • Âge 5 - Les Fléaux

(aussi appelé Âge maudit)
Depuis la punition des Déïdes les privant d'agir pleinement sur le réel à leur guise, il s'est écoulé un millénaire et l'humanité s'est reconstruite. L’Age d’Or et l’age de Sang sont désormais passés dans le registre des mythes et légendes. Cependant tous les Déïdes n'ont pas accepté ce protectorat des vivants. Et une coalition de Déïdes prépare un vengeance visant à affaiblir le Katagog et à prendre plus de pouvoir en se vengeant sur le monde de Volrajh. Ce nouveau conflit cosmique prendra la forme d'un cataclysme terrible sur la terre suite à un terrible déséquilibre. Le Katagog est intervenu et ces renégats sont réduit à un statut à "définir".

Les Grandes Règles

Chaque choses qui composent la Création du Katagog est régie par les Grandes Règles.

Elles représentent le savoir le plus précieux qui existe sur Volrajh car c’est en elles que réside la volonté du Katagog mais c’est aussi cette connaissance qui permettait aux Déïdes d’influencer la matière.

Entités divines

Le Katagog

Le Katagog est considéré comme le début de toute chose, rien ne le précède mais tout lui est du. Ainsi, dans le soucis du choix d’un être supérieur à l’ensemble des choses, il ne peut être que lui: Katagog, initiateur de la Grande Création et plus grand divin de la divinité.

Père du monde, il créa toute les choses du monde, sur Volrajh, il amena l’eau à l’encontre du feu pour créer notre terre, fertile ou aride aux endroits dont il en était son idée. De la vapeur de cette fusion, il dressa une épaisse couche de ciel au dessus de nos tête. Bien que sa trace se reflète partout, il refuse de s’afficher pleinement et véritablement, se cachant au delà de notre ciel, ce qui ne l’empêche pas lui, d’y voir au travers. La suite de la Grande Création s’effectua selon sa volonté, il nous forgea, nous et toutes les autres choses qui nous entourent à ce jour.

Les Déïdes

Créations du Katagog, ce sont des personnages qui peuvent avoir une certaine importance dans le déroulement de la Création. Ils ont été forgés durant l’Âge de la Prospérité et reposent sur plusieurs notions crée par Katagog, les Grandes Règles.

Leurs rôles varient grandement au sein de la Grande Création, ils peuvent être aussi anodins que décisifs, ainsi, des Déïdes peuvent agir plus ou moins conséquemment sur la Grande Création et sinon l’altérer, la perturber.

Les traces et restes de leurs passages sont nombreuses à tel point que l’être humain ne pourrait toutes les savoir un jour.

Stichomythie est le premier des Déïdes forgés par le Katagog qui eut besoin, dans sa solitude originelle, d’un être capable de le percevoir dans son entièreté infinie et d’en faire le constat. Stichomythie vu le jour dans cette volonté de communiquer. Par la suite, il inculqua aux Déïdes des générations suivantes les Grandes Règles.

Ses manifestations dans notre vie sont des plus rares et historiques, il semblerait que Stichomythie se soit définitivement résolu à n’accomplir que sa tâche auprès du Katagog.

Schismes religieux

Le départ des Déïdes (voir Âge de la Discorde) a provoqué la séparation de la Foi en deux courants bien distincts. Aucun des deux ne prit vraiment le dessus, divisant ainsi les croyants en deux blocs bien différents. Les opinions divergent surtout sur l’importance que l’humanité accorde aux Déïdes: doivent ils être reconnaissants pour le savoir apporté par les Déïdes ou doivent ils oublier ceux qui ont été reniés par le Katagog suite aux bains de sang du Grand Fratricide.

Dans certaines contrées, la Foi du Katagog dériva tellement que le schisme religieux s’opéra bien avant le Cataclysme.

Katagisme

Le Katagisme est, du point de vue religieux, le mouvement le plus formel de la Foi. Ses adeptes, les “katagistes” prient le Katagog qui a montré sa supériorité en balayant les Déïdes , ils ne les prient donc plus car ils jugent que c’est en quelques sortes s’opposer au Katagog.

C’est un culte organisé de manière universelle et présent dans la majeure partie du monde de Volrajh.

Kahelisme

WIP Variante de Katagisme pratiquée exclusivement dans les terres du Sarnaï

Déïsme

Le Déïsme est l’alternative Katagisme au sein de la Foi. Ses adeptes, les “déïstes” reconnaissent l’existence du Katagog mais prient exclusivement les Déïdes car ils considèrent que ces derniers sont les véritables artisans de la Création. Ils n’espèrent et n’attendent que le retour des Déïdes depuis leur disparition, pour revoir enfin un âge d’or de la vie.

Le Déïsme est un culte qui varie énormément d’un endroit à l’autre du monde, bien qu’il se caractérise toujours par les mêmes principes et fonctionnements.

Culte des Colonnes

Branche éloignée du Déïsme fondé par les six Déïdes qui ont unis les peuples du Royaume du Lohikarme lors de l' ge de la Prospérité. Ce culte existe principalement au Lohikarme où il est essentiel dans les institutions politiques du royaume. Pour les cultistes, l’équilibre du monde repose sur six valeurs fondamentales qui étaient incarnées par les Déïdes pionniers. Ces valeurs réunies symbolisent le Katagog et la stabilité du monde, elles sont représentées par six piliers. Pour ce culte, le Katagog domine puis viennent les six Déïdes majeurs qui incarnent les valeurs et finalement les autres Déïdes qui sont considérés comme des divinités mineures.