Fende gueule

De Bibliothèque de Volrajh

La Fende gueule

La Fende gueule ou encore "Mâchoire déboîtée" est une maladie débilitante, sans aucun doute la création d'un Déïde Erratique particulièrement virulent mais encore et toujours inconnu. S'en soigner n'est pas d'un réel compliqué mais peut prendre plusieurs mois, voir quelques années si la mort ne s'empare pas avant du malade.

À ce jour, ses causes sont toujours inconnues. Il semblerait qu'elle puisse se transmettre d'individus à individus mais pas systématiquement et que certains animaux domestiques sont susceptibles d'en partager les symptômes.

Quoi qu'il en soit, la Fende gueule est une maladie rare mais qui marque profondément le souvenir des endroits qui en ont été victimes.

Effets

Les effets et symptômes arrivent dans l'ordre décrit en deçà.

  • Le malade aura, dans les heures qui suivent sa contamination, de fortes températures et dans certains cas, des maux de crâne léger.
  • La Fende gueule porte bien son nom, puisque le symptôme le plus flagrant est certainement le fait que la mâchoire devient pendante, comme relâchée alors que la température du malade diminue et ses maux de crâne s'estompent. En réalité, elle rend inutiles les muscles se situant dans la mâchoire, ne permettant plus au malade de s'alimenter convenablement et tout simplement de mouvoir la bouche comme il le faisait avant, de manière naturelle. Cet effet subvient deux jours tout au plus après avoir contracté la maladie.
  • La nuit suivante, il deviendra difficile de respirer mais pas suffisamment pour que le malade en meure. Respirer produira un son rauque, il sera à présent impossible de respirer par les narines.
  • Le jour suivant, la vie du patient se verra marquée, jusqu'à guérison, de tremblements douloureux qui surviendront régulièrement pour durer jusqu'à un cas extrême d'une demi-heure, de hautes températures et toujours des mêmes difficultés respiratoires. La mâchoire, elle, n'aura pas repris une meilleure mine.

La mort est bien souvent entraînée par la malnutrition qu'impose l'état de la mâchoire. Mais il est aussi courant que des malades s'étouffent en avalant leur bouillie. De simples estimations peuvent affirmer qu'une personne sur cinq décède habituellement lors des épidémies de Fende gueule.

Soins

Aucun véritable remède n'a été trouvé et les médecins ne peuvent qu'en soigner les symptômes et accompagner le malade dans la douleur des tremblements.

Le meilleur à faire est donc de prendre son mal en patience et d'espérer très fort que le malade y survive, tout en essayant d'atténuer la fièvre par divers remèdes et de nourrir le malade à l'aide de bouillies.

Cas historiques

  • En 1008, une épidémie de Fende gueule se déclare principalement à Halmar et dans les autres villes du Sarnaï. L'épidémie peine encore et toujours a être arrêtée mais le nombre de cas diminue grandement.