Cataclysme

De Bibliothèque de Volrajh

Le Cataclysme

Le Cataclysme marque le début d’un nouvel Âge qu’on dit maudit, ou plus généralement nommé “les Fléaux de Volrajh”. Personne ne connaît exactement l’origine de ce bouleversement qui n’a épargné personne sur la surface de Volrajh.

Il est habituel de reconnaître, aux quatre coins de Volrajh que le Cataclysme débute en l'an 1008. Certains événements naturels ont cependant pu se produire dans les cinq années qui précédèrent ce début, marquant les préliminaires de ce qui sera une grave et périlleuse période.

Les manifestations

L’équilibre naturel du monde semble devenir de plus en plus instable. Le monde entier connaît des bouleversements physiques produits par des tremblements de terre. La terre s’ouvre en deux à bien des endroits détruisant les installations. Des ras de marées provoquent des inondations terribles. Des volcans entrent en éruption de manière très brutale. La Création semble complètement ébranlée. Des tempêtes font rages, emportant tout sur leur passage : cyclones et ouragan sont de mises. Des grandes périodes de pluie ou de sécheresse, de manière générale le climat évolue de manière hostile.

Évolution du Cataclysme

On décompose ce cataclysme en trois temps:

  • Les catastrophes ne sont pas générales et vont toucher certaines régions plus que d’autres. Ce sont les signes avant coureur qui ont duré pendant près d’un an avec des catastrophes qui furent de plus en plus violentes, il est courant de nommer cette période, le Temps des Prémices.
  • La période la plus violente qu’on appelle la Longue Nuit, de plus en plus violentes et plus généralisées les catastrophes touchent tout le monde et les civilisations sont ébranlées en profondeur.
  • Le calme revient presque trop soudainement laissant croire à une fin mais ce n’était qu’une accalmie, puisque régulièrement, des catastrophes reviennent comme pour rappeler aux terrestres de ne pas oublier, on appelle cette période le Déclin. Après cinq années de douleur régulière le monde semble enfin apaisé et les civilisations peuvent envisager l’idée de se reconstruire.

L’impact du Cataclysme

Les catastrophes sont une chose sérieuse mais les conséquences de ces dernières furent tout autant dramatiques. Les civilisations sont en ruines, les morts se comptent par centaines de milliers juste à cause des catastrophes.

  • Les cadavres s’entassent et pourrissent sans qu’ils aient le temps d’être exhumé, ce qui provoque des épidémies mortelles dévastant certaines régions et obligeant de nombreuses personnes à déserter leur ville. De nouvelles maladies apparaissent un peu partout et d’anciennes reviennent, pour des raisons diverses.
  • Les forces de l’ordre sont soumises au chaos et doivent à présent défendre les populations contre les hordes de bêtes qui sont sorties de leur torpeur, attirées par la faiblesse des vivants et par la soif de sang. La nature reprend ses droits et des créatures encore inconnues se révèlent.
  • Dans ce chaos des groupes de survivants se forment pour imposer leurs règles dans ce nouveau monde régi par la loi du plus fort. Violence, meurtres, pillages, abus de faiblesses,… Tous les vices de l’humanité font surface pour survivre et s’imposer dans ce contexte de survie. La méfiance est de mise pour survivre.

Articles détaillés

Rendez vous sur les pages des nations, dans les sections concernées pour obtenir le détail à l'échelle des nations, vous pourrez également trouvez le détail à l'échelle régionale et enfin à l'échelle des villes sur les pages de ces mêmes régions et villes.

Les théories sur les origines

La théorie Katagiste

Le Cataclysme est l’oeuvre du Katagog qui cherche à mettre à l’épreuve sa Création, c’est l’ordre naturel des choses. C’est une mise à l’épreuve pour que les plus fort et les plus méritant au yeux de la Création survivent.

La théorie Déïste

La Création arrive à son terme et le Katagog délaisse Volrajh pour œuvrer sur d’autres de ses tâches et c’est grâce aux Déïdes que Volrajh existe encore. Ainsi, avec l’espoir des Déïdes, l’humanité pourrait espérer regagner l’estime du Katagog.

La théorie des Colonnes

L’humanité a bafoué les valeurs fondatrices des colonnes trop de fois. Les piliers fondateurs du monde sont fissurés, ce qui provoque le déséquilibre qui est à l’origine du Cataclysme.

La théorie Kaheliste

Le Kahelisme entretient une prophétie avertissant les sarnaïs de la venue d’un grand mal se présentant sous de nombreuses formes. Ce n’est autre que la venue Cataclysme, qui, selon les sarnaïs, est indépendante de leurs actes et simplement l’initiative propre de Kahel, le nom qu'ils attribuent au Katagog.